• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

alinea

alinea

Je ne saurais le dire...

Tableau de bord

  • Premier article le 09/05/2012
  • Modérateur depuis le 14/06/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 319 24220 26391
1 mois 2 155 298
5 jours 0 29 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1231 1023 208
1 mois 4 4 0
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • alinea alinea 19 février 22:03

    @hervepasgrave
    Je n’ai aucun profit là-dedans !! sauf peut-être trouver encore une maigre raison de vivre !



  • alinea alinea 19 février 17:00

    @hervepasgrave
    la masse, c’est une idée abstraite, on ne la perçoit pas ; si on se penche sur ce qu’on perçoit, il y a une dégradation nette de l’ambiance depuis ma jeunesse ; cependant il reste des gens généreux, prêts à se mettre en quatre pour aider un autre. C’est tout ce que je voulais dire ; la vie serait complétement invivable sans ça, et même dans des coins très tendus, il y a forcément des accointances qui se créent. Sinon, la lâcheté, l’indifférence se diffusent plus vite que notre « commun humanisme » ! ça me semble évident aussi.
    merci pour le « raisonnement facile et arrangeant » !! smiley



  • alinea alinea 18 février 23:06

    @hervepasgrave
    je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi : quand les gens, dont nous sommes, vivent une vie harmonieuse autant que possible ( et cette harmonie n’a rien à voir avec le fric à la condition que justement il ne nous pourrisse pas la vie, racket, arnaque de l’État par exemple), les gens ne sont pas des salopes.
    Au contraire ; même aujourd’hui je suis étonnée de voir des sourires, des gestes ou attitudes positifs, dans la rue, en bagnole , au supermarché, tu vois, des situations banales en terrain « anonyme ».
    Si tu as lu un peu les éthologues, tu comprends bien que la situation crée l’homme ; et là, pareil, il n’est pas question de classe sociale, il y a des bourgeois ou des bourgeoises très mal dans leur peau qui deviennent des vraies pestes.
    Nous ressemblons tellement aux rats, d’après les études qui en ont été faites !
    Dire « haut et fort » n’a pas que du bon ; on le subit ici chaque jour car mépriser, se méprendre et s’autoriser des insultes ou des jugements sur quelqu’un à partir de quelques mots, ce n’est pas un apport pour le buen vivir !!
    Sinon, je ne m’adresse pas à mes pairs, je n’en ai point, j’écris comme je suis et il s’en trouve qui me comprennent ; je pense que c’est pareil pour toi, et pour tous, pour ainsi dire !
    je n’ai pas compris cette phrase :
    "Fausse route ma belle ! a moins d’y trouver quelques gloires et profits(peut-être la paie du mois ?).
    Bon, je n’ai pas l’article sous les yeux et tant de choses m’en ont distraite depuis que je suis peut-être complétement à côté de la plaque !



  • alinea alinea 18 février 09:34

    @Polentzi Lohizuni
    Rien n’est immuable, et moi je veux croire à la force de la vie.
    Ceci dit je suis persuadée que les modes de luttes devront changer, on fait sur des vieux modèles où les dirigeants avaient encore un minimum de morale !
    Là où je rejoins votre pessimisme, c’est l’état de santé,psychique et physique des populations, en général. Et aussi, sinon surtout, ce que l’on fait de la jeunesse ; quand on sait que les premières années sont déterminantes, oui, on peut craindre le pire : entre les « battants » bien formatés, et les autres, abandonnés, reste une frange... sera-t-elle suffisante pour inverser la « tendance » ? Ceci dit, cette jeunesse est en train de se bouger, mais on peut craindre que ce soit aussi vain que les autres manifestations !
    Ou tout s’embrase ou tout tombe en cendres...



  • alinea alinea 17 février 22:48

    « aujourd’hui ...centenaires faisant prendre à la France », vous vouliez dire : faisant « perdre » à la France, non ?
    Sinon, pardon, mais je n’ai pas bien vu où vous vouliez en venir.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès